Accueil » Blog » [Test] La DDR4 G.Skill Ripjaws V 2x8Go 3200 MHz

[Test] La DDR4 G.Skill Ripjaws V 2x8Go 3200 MHz

Les barrettes de RAM de chez G.Skill sont bien connues et ont déjà fait leurs preuves dans le monde du matériel informatique. Nous entendons beaucoup parler des Trident-Z, vous savez, ces DDR4 qui ont fait un carton de par leur look agressif décoré de RGB et leurs performances assez folles. Pourtant la marque ne fait pas que des kits triés et surpuissants, et s’adresse aussi aux budgets plus serrés. La gamme Ripjaws V vient justement faire office de référence dans ce segment, avec des kits modestes, mais proposants de très bonnes prestations. Nous allons donc tester aujourd’hui un produit cadencé à 3200 MHz, une fréquence assez répandue et polyvalente.

Présentation rapide

G.Skill fait dans le classique avec deux barrettes compatibles XMP et cadencées à 3200 MHz avec des timings de 16-18-18-38 pour une tension de 1.35V en utilisation.

Les puces mémoires, disposées en single rank, sont de la marque Hynix. Le kit de 16 Go est composé de deux barrettes de 8 Go surmontées de dissipateurs rouges ou noirs, dépendamment du modèle, avec le style classique bien connu des Ripjaws.

Le packaging est constitué d’une simple boîte en plastique transparent dotée de deux logements qui soutiennent les modules pour le transport. Pas d’accessoires inutiles ou de bonus dans la boîte, la marque se contente de l’essentiel avec une protection acceptable.

Protocole de test

Pour le test, nous avons utilisé plusieurs logiciels de benchmarking de manière à obtenir les résultats les plus fiables. Ici, il est question de Aida 64 Memory Benchmark et Wprime.

La configuration de test était équipée d’un I7-10700K avec une carte mère AORUS B560 Pro.
Le tout tournait sous le dernier BIOS en date.

En résumé : 

  • Aida 64 Memory Benchmark
  • Wprime
  • Overclocking

Le test

Aida64 G.Skill Ripjaws V

Sous Aida64 Extreme, on trouve un score en lecture de 44918 MB/s et une écriture de 45370 MB/s. Pour la copie, on se trouve sur du 37605 MB/s avec une latence située à 56,9 ns. Ces chiffres sont tout à fait acceptables et représentatifs de ce à quoi l’on peut s’attendre de la part de ce type de modules DDR4. Pour le moment, les performances sont à la hauteur du produit, avec un rapport performance / prix intéressant.

WPrime G.Skill Ripjaws

Sous wPrime, nous avons des temps de 8,352 secondes en 32M et 257,578 secondes en 32M. Ce sont des résultats tout à fait cohérents pour ce type de RAM.

G.SKILL OC 3200 MHz Ripjaws

Les performances en overclocking ne sont pas les meilleures que nous ayons pu voir sur le marché. Néanmoins, il est possible d’augmenter légèrement les performances en montant la tension à 1.45V sur les puces. On se retrouve après un affinage avec une fréquence de 3600 MHz pour des timings de 18-20-20-38 en 2T, le tout pour des débits améliorés et une latence clairement réduite (à peine 51.4 ns). Vous pourrez donc facilement obtenir 400 MHz, il est possible de faire mieux, mais nous pensons qu’il est plus intéressant de privilégier la stabilité sur la mémoire vive.

avec quel cpu ?

Comme vous l’aurez compris, nous sommes face à un produit assez conventionnel, qui ne révolutionne pas les codes. Pourtant, cette mémoire pourra s’implémenter dans un grand nombre de configurations sur le marché grâce à une fréquence standard. Son style assez sobre, si vous ne prenez pas la couleur rouge, conviendra à de nombreux PC avec quelque chose de discret et fonctionnel. C’est donc avec brio que G.Skill propose ce compromis performance/prix, pour un produit qui s’adaptera à l’ensemble des processeurs du marché. Que vous soyez sur une plateforme RYZEN ou bien chez Intel, pas de prise de tête, en quelques clics vous pourrez passer en XMP et profiter de cette DDR4.

verdict

Nous sommes en mesure de vous recommander cette référence de mémoire vive pour votre ordinateur de bureau. Souvent trouvable à des tarifs avantageux avec les nombreuses promotions, elle pourra autant trouver leur place dans une Workstation que dans une machine gaming cachée dans le meuble TV. Du tout bon !