[TEST] – Le watercooling Alphacool Eisbaer

Alphacool Eisbaer

Le constructeur Alphacool est très réputé pour ses solutions de refroidissement liquide qui sont pour la plupart de très bonne qualité et plus que performantes. On ne voit que rarement le format 360 mm sur les watercooling autonomes, le 240 et le 120 étant les premiers privilégiés pour le grand public. Alphacool s’attaque au marché du grand format et des gros boîtiers avec son Eisbear 360, un projet d’envergure, mais est-il vraiment efficace? Nos confrères d’Overclocking Made In France ont testé le produit et c’est tout naturellement que nous allons synthétiser les benchmarks et vous invitons à consulter l’article original.

Les watercooling Eisbaer sont des solutions de refroidissement liquide pour processeur de type AIO. La pompe est donc inclue dans le waterblock, ce qui simplifie la boucle. De plus, ce kit est upgradable et pourra donc être mis à jour. Il est possible de relier des cartes graphiques, d’autres radiateurs et donc d’avoir quelque chose de durable en comparaison à un AIO classique.

On retrouve alors sur le kit un système de capuchon amovible permettant de purger le circuit et de faire évoluer le refroidissement. Le carton du bundle est assez sobre avec une belle illustration. Le radiateur est clairement bien fini (NexXox ST30 360) et est livré avec trois ventilateurs.

Mais ne nous égarons pas et revenons sur les tests plus précisément. La plateforme utilisée par OMF était dotée d’un I7 4770K et d’une Maximum Etreme VI . Deux phases ont été réalisées, une avec le boost de base et une OC de 4.5 GHz, le but étant d’avoir une charge thermique intense à dissiper.

A 1700 tours par minute, il est facile de voir que ce watercooling fait beaucoup mieux que la concurrence. A 3.9 GHz, on retrouve pas moins de 44 degrés, un chiffe très bas, on observe 3 degrés de différence avec le Silent Loop et 5 degrés avec le H100i GTX qui est pourtant une référence en la matière. A 4.5 GHz, c’est clairement le même cas de figure, le Eisbaer se montre plus performant que toutes les solutions concurrentes, de très belles prestations. D’après le site, le watercooling se montre assez silencieux, à température équivalente, par rapport aux autres marques, un bon point pour le produit.

Le AIO se positionne clairement comme la nouvelle référence en terme de watercooling autonome. Pour un tarif de 140 euros, difficile de proposer mieux que ce Eisbaer 360 sur lequel on observe un formidable rapport performance/prix.