Accueil » Blog » [TEST] – Première review complète du R5 1600

[TEST] – Première review complète du R5 1600

C’est via nos confrères de chez VideoCardz que nous apprenons la sortie de la première batterie de tests complète du nouveau bébé de chez AMD et il faut dire qu’il s’agit d’un gros, un hexacore proposant des performances excellentes pour un tarif plus que contenu.

La plateforme de test utilisée est composée d’une carte mère X370 de chez MSI, la XPower Gaming Titanium pour être précis. A côté on retrouve de la DDR4 de chez G.Skill, modèle TridentZ en DDR4 2400 Mhz et une 1070 Gaming Z encore de chez MSI. L’OS utilisé est bien sûr Windows 10 dans sa version 64 bit.

Pour bien rendre compte des performances du processeur R5 1600 de chez AMD, le CPU a été comparé à plusieurs modèles de gamme concurrente, mais aussi aux autres puces de la marque elle-même comme le 1700X. On retrouve du I5 fortement cadencé, du I7 en quadcore, mais aussi en hexacore ainsi que quelques anciennes générations. Le Benchmark de CPU-Z nous a beaucoup marqués, il permet de bien rendre compte de la puissance monocore et multicore des CPU.  Il faut dire que la puce ne s’en sort pas trop mal avec un score un peu en dessous du I5 7600k en monocoeur. En multithreading par contre c’est du tout bon avec des performances supérieures à un I7 7700K moulinant quant à lui à 4.9 GHz et équipé de DDR4 3600 MHz.

R5 1600
R5 1600

Le score sous Cinébench est très impressionnant avec un total de 1123 points.  Il se place au dessus du 7700k, mais aussi du 5930k, qui lui est un hexacore à moindre fréquence. Pour illustrer le I7 7700k effectue un score de 1071 points et le 4790k de 888 points. Sont ensuite venus quelques benchmarks typiques comme du 3DMark Firestrike ou bien du Unigine Heaven. Le Ryzen se trouve derrière le 6700k dans la plupart des cas à cause de son IPC plus faible, les conditions sont donc plus similaires avec des situations de jeu.

R5 1600
R5 1600
R5 1600

Est ensuite venu le temps de tester le processeur, car l’argument premier de cette puce est quand même de proposer des performances à moindre coup dans les jeux et l’applicatif. Un pari risqué et  des résultats en demi-teinte avec un score toujours inférieur au 6700K et même en dessous du 1700X. Le processeur propose donc des performances en multithreading importante, mais une trop faible puissance en coeur pour devenir le CPU de référence en gaming. Cela dit, il vieillira surement plus dans le temps, ses performances globales étant bien plus élevées que les puces de chez Intel. Nous vous invitons à consulter le test d’origine qui comprend de nombreux autres benchmarks permettant d’approfondir votre avis sur les nouvelles puces de chez AMD. Pour nous c’est une belle prouesse que la marque a habilement réussie en proposant des hexacores bien plus accessibles, rattrapant le retard accumulé depuis les FX et autres puces Vishera et Excavator.