Opera Neon, de nouvelles règles

Opera-Neon

Pour certain il n’est pas passé inaperçu, nous parlons bien sur du dernier navigateur de Opera Software, Opera Neon, petit frère d’Opera.

Opera Neon se définit comme un navigateur révolutionnaire, se rapprochant d’une interface graphique d’un OS, ceci étant peu commun, nous avons donc pu essayer cela en le téléchargeant gratuitement sur le site dédié au logiciel.

Un nouveau monde, Opera Neon

Notre première impression a été la déroute immédiate, Il faut un vrai temps d’adaptation vis-à-vis de cette nouvelle interface.

Sachez que chaque onglet ouvert se trouve sur la droite, cela rappelle facilement l’interface de Windows 8. Il n’y a plus d’accès direct à des liens rapides à l’aide d’une barre de favoris traditionnelle par exemple. Tout est centralisé sur la page d’accueil que vous rejoindrez lorsque vous cacherez votre lien actuel.

 

Vous devrez faire glisser les cercles représentant vos liens ouverts sur cette fameuse page d’accueil. Il est néanmoins dommage que nous ne puissions pas former de dossier regroupant plusieurs liens. L’interface se trouvera vite limitée, surtout si vous comptez avoir des dizaines de  raccourcis vers des sites sur celle-ci.

Quelques originalités

Dans les possibilités natives du navigateur, on retrouve un lecteur, hélas ne fonctionnant pas avec tous les sites. Seuls Soundcloud et Youtube sont pour le moment reconnus. 

Autre possibilité intéressante, un système permettant de faire une capture d’écran est présent et permet l’enregistrement automatique du site en raccourci avec une vignette franchement plaisante, c’est un moyen de concevoir ses favoris de façon personnaliser.

Pour une première version, Opera Neon est une expérience rafraîchissante, pouvant devenir d’ici quelques mises à jour, un navigateur complet tant son développement est bien avancé