Intel annonce sa riposte face aux PC sous ARM

ARM

Autrefois, les ordinateurs tournaient quasiment tous sous processeurs AMD ou Intel et ces deux acteurs se voyaient être en position dominante sur le marché. Les processeurs de bureau sont certes plus onéreux mais proposent des performances accrues face à la concurence sous ARM. Les jeux d’instructions des puces ARM ne sont pas les mêmes que chez Intel ou AMD qui utilisent le X86. Intel a annoncé aujourd’hui même qu’il ne comptait pas se faire écraser par les nouveaux processeurs de chez Qualcomm qui maintenant émulent le X86. 

Les nouveaux PC tournent maintenant sous ARM, avec des processeurs Snapdragon de chez Qualcomm. On retrouve une compatibilité Windows 10 qui est présente grâce à une émulation des programmes X86. Ces PC sont moins chers à produire, plus fin, puisqu’ils utilisent des technologies déjà présentes dans les smartphones, qui ont subi une grande miniaturisation.

Intel ne compte pas se laisser faire face à cette nouvelle concurrence émergente. Ce n’est pas le marché haute performance qui est concerné, mais plus les puces sous Céléron, Atom et autres dérivés Low Cost qui sont mis en danger. D’après Intel, utiliser une émulation de son jeu d’instruction n’est pas légal et qu’il était possible de mettre en place des poursuites.

Intel compte pouvoir garder son marché PC en forçant Qualcomm à laisser les machines équipées de Snapdragon à continuer de tourner sous Android ou des variantes Linux. 

ARM