Plus simple de développer sur Nintendo Switch d’après Shigeru Miyamo

Nintendo switch

La Nintendo Switch, se présente comme la digne remplaçante de la Wii U et proposera du jeu Hybride. A la fois console portable, mais permettant aussi une utilisation de salon, il était tout naturel que les éditeurs prennent peur.

En effet, il serait nécessaire de développer deux versions du jeu, à la fois une version tournant de manière portative et une version plus adaptée au jeu sédentaire. Un détail a tout de suite fait apparaître de nombreuses inquiétudes auprès des investisseurs, est il préférable de développer une version portable et de l’upscaler vers un écran de grande taille ou bien est il préférable de faire deux versions distinctes ? La Wii U avait eu un succès très mitigé et la communication sur la fonction de la machine avait été fortement bâclée, l’acheteur ne savait plus vraiment ou donner de la tête. Était elle console de salon, console portable ou un simple accessoire pour la Wii ? Les Editeurs tiers s’étaient rapidement fait la malle pour développer sur des écosystèmes plus stables et moins atypiques (Gamepad + Tv) comme la Xbox One et la PS4 qui sont très proches d’une architecture PC.

Shigeru Miyamoto a tenu à rassurer ses investisseurs sur le potentiel de la Nintendo Switch. Lors d’une séance de questions-réponses à Kyoto, Miyamoto a affirmé que la maîtrise de l’Unreal Engine 4 d’Epic Games était parfaire sur la machine. Il sera, selon lui, très simple de porter des jeux PC vers la console hybride de la marque.

Les jeux pour pouvoir tourner sur Switch doivent en premier lieu être portés sur le moteur Unreal Engine 4 et Unity. Il faudra donc des phases de développement supplémentaires et Nintendo a imposé des formations à ses développeurs pour se mettre à jour sur l’utilisation des moteurs modernes.

L’entreprise d’après Shinya Takahashi, donnera à l’avenir des priorités pour un développement universel et simple sur ses machines. Nous nous rappelons que la firme était très attachée à avoir ses propres outils pour concevoir les jeux, cette époque serait donc révolue. Une question persiste encore, oui le développement des jeux est simplifié, mais le hardware sera-t-il suffisamment puissant pour faire des portages rapides sur la machine ?

Cette console reste prometteuse pour l’avenir de Nintendo, qui ne cesse de se diversifier en termes d’écosystème et d’outils de développement, une nouvelle rassurante.