Accueil » Blog » Crypto – ASIC Ethereum, mauvaise nouvelle pour le marché GPU ?

Crypto – ASIC Ethereum, mauvaise nouvelle pour le marché GPU ?

Ethereum ASIC

Le nouvel ASIC capable de miner de l’Ethereum a juste été annoncé par le constructeur chinois Bitmain. Alors que la ruée vers les cartes graphiques est largement moins prononcée, que peut-il donc bien arriver à nouveau ?

D’après la boite d’analyse Susquehanna de Wall Street, l’arrivée des ASICs capables de miner de l’Ethereum serait mauvais pour les finances des deux compagnies de GPU, à savoir AMD et Nvidia. Christopher Rolland s’attend notamment à ce que cette arrivée porte un coup dur à la demande en GPU, tout comme ce qu’il s’était passé il y a quelques années avec l’arrivée des ASICs capables de miner du Bitcoin.

Pour appuyer son annonce, l’analyste estime que les ventes de GPU ayant pour vocation à miner de l’Ethereum représenteraient 20% des revenus de AMD et 10% de ceux de Nvidia. Si ce marché venait à se casser la figure cela se répercuterait directement sur la valeur des actions des deux entreprises, avec une chute à 7,50$ et 200$ contre 13$ et 215$ auparavant. Ce changement devrait ainsi surtout affecter AMD, qui dans le secteur gaming est peu ancré avec ses Vega, Navi n’étant pas attendu avant 2019.

Minage

Malheureusement ce n’est pas aussi simple. 

Il est déjà à noter que les prix actuels des cartes graphiques peuvent ne pas baisser à cause des commerçants directement, à qui la priorité n’est certainement pas à l’heure actuelle de faire baisser les prix. Ensuite, tout comme le Monero, les créateurs de l’Ethereum peuvent mettre à jour le code de la monnaie afin de limiter le minage de celle-ci par les ASIC, ce qui en réduirait ainsi leur utilité. Egalement, il faut savoir que les crypto-monnaies ne se résument pas au Bitcoin et à l’Ethereum. A l’heure actuelle des milliers de monnaies, éphémères ou non existent et personne n’est à l’abri de la montée soudaine d’un petit nouveau qui demandera en masse le combo CPU/GPU.
Pour finir, le G20 a décidé il y a plus d’une semaine de ne rien entreprendre au niveau des régulations à l’encontre de ce marché en constante évolution. Il devrait cependant le regarder de près, considérant que ces monnaies ne représentent à l’heure actuelle pas grand chose et donc « sans danger ».