Gamescom 2022 : Hardwakening est de la partie !

L'équipe Hardwakening sera à la Gamescom, à Cologne, pendant toute la durée de l'événement, du 24 au 28 août.
Nous vous tiendrons informés régulièrement sur cette page des nouveautés que nous avons pu apercevoir !

Dernière mise à jour de la page : 03/09/22 09:20

C'est quoi la gamescom ?

La Gamescom est un salon international se déroulant chaque année à Cologne et portant principalement sur les jeux vidéos, bien que plusieurs entreprises Tech en profitent pour présenter leurs nouveaux produits. C’est l’occasion pour les éditeurs de mettre en avant leurs nouveaux titres et les prochains à venir, notamment en permettant aux visiteurs de tester ces derniers (parfois en avant-première) dans des stands toujours plus originaux les uns que les autres.

Sommaire

Samsung et sa gamme Flex

Déjà présentés au CES 2022 en janvier, Samsung propose à nouveau de découvrir divers concepts d’appareils électroniques avec des écrans pliables tels qu’on les connaît sur ses gammes Fold ou Flip.

On retrouve ainsi deux gammes de smartphones sous la dénomination Flex S et Flex G, des modèles ne proposant pas deux, mais trois pliages dans des configurations inédites.

Les gammes portent bien leur nom, la première proposant une pliure en forme de S, ce qui lui permet d’être aussi bien utile en mode tablette que comme un smartphone conventionnel une fois replié et ce avec le même écran.

Deux déclinaisons nous sont ici proposées par la marque, avec des designs variant légèrement. La première de 12,4 pouces pour une résolution Full HD+ (1200 x 1920) se rapproche plus de la phablette et qui même une fois repliée aura du mal à rentrer dans une poche. Cependant, une version plus compacte (7,2 pouces) avec une résolution plus généreuse (1600 x 2560) propose quelque chose de plus équilibré.

 La gamme Flex G quant à elle se replie sur elle-même, malheureusement sans offrir d’écran secondaire une fois repliée. Au moins, l’écran est entièrement protégé.

Là encore, deux déclinaisons aux caractéristiques identiques à la gamme S sont à disposition.

Avec ce système à double charnière, Samsung met en avant la possibilité d’organiser plusieurs fenêtres, dont on peut voir des exemples sur les photos de la gamme S.

Une gamme de tablette/console dénommée Flex Gaming, ainsi qu’un laptop sous le nom de Flex Note sont également présents.

Un laptop là encore pliable et où la partie normalement dédiée au clavier est entièrement tactile. Cela permet notamment l’affichage de contrôles spécifiques à un jeu comme sur la photo ci-dessous.

Cependant, remplacer des touches physiques par une surface totalement tactile pourra rebuter certaines personnes lorsqu’il s’agira de s’en servir au quotidien, de par la sensation de frappe qui s’en trouve drastiquement modifiée. On peut également se poser la question de l’intégration d’un tel système à un OS tel que Windows.

Pour finir sur une note légèrement hors sujet, le stand mettait également en avant un écran rond, le Round Display, fruit d’une collaboration avec la marque automobile Mini, afin d’être intégré comme tableau de bord dans leurs véhicules.

BenQ et ses nouveaux écrans de la gamme Mobius

Pour rester dans le thème des écrans, nous nous sommes aventurés sur le stand de la marque BenQ dans lequel nous avons vu admirer les derniers modèles de la gamme Mobiuz, allant du simple Full HD au 4K OLED.

Bien que la plupart de ces moniteurs soient déjà présents sur le marché, nous avons pu mettre la main (enfin, les yeux) sur un modèle d’un nouveau genre, avec le Mobiuz EX480UZ.

Au programme : Une diagonale de 48 pouces, une dalle 4K OLED 120Hz compatible PC/Playstation/Xbox, ainsi qu’un temps de réponse GTG annoncé à 0.1 ms!

Cet écran est accompagné d’une barre de son composée de deux hauts-parleurs 5W et d’un caisson de basses de 10W.

Enfin, on retrouve aussi une connectique bien fournie : 2 ports HDMI 2.1, un port Displayport 1.4, un port USB-C permettant de transmettre l’image, le son, la data et de recharger en Power Delivery jusqu’à 90W, 2 ports USB 3.2 et enfin un port USB Type-B. La fonctionnalité KVM devrait arriver d’ici le lancement du produit, prévu en fin d’année avec des précommandes d’ici octobre. Un port casque est également présent à l’arrière.

Pour acquérir un tel objet, prévoyez 1 999 €.
Fiche complète

En discutant avec le staff BenQ nous apprenons également la venue prochaine d’un nouvel écran 27 pouces dans la gamme, le Mobius EX270QM, pouvant atteindre 240 Hz. C’est une première chez le fabricant, qui ne proposait jusqu’alors que des écrans allant jusqu’à 165 Hz.
On retrouve ainsi une dalle IPS certifiée DisplayHDR 600, une résolution en 2560 x 1440, un temps de réponse GTG de 1 ms, et enfin une compatibilité FreeSync.

Le système de son et la connectique sont identiques au modèle 48″ cité au-dessus, à l’exception du port USB-C et de la fonction KVM qui ne sont pas présents ici.

Les deux écrans proposent également un contrôle via une petite télécommande fournie.

Fiche complète

Interlude : Allons chercher des goodies chez Western Digital !

Samsung propose lui aussi un écran grand format

De retour chez Samsung, cette fois-ci sur un second stand où se dresse devant nous l’Odyssey Ark, un moniteur que nous avions déjà pu apercevoir au CES 2022.
Encore plus imposant que le BenQ avec ses 55 pouces associés à une résolution UHD 165 Hz Mini-LED.

Sa courbure de 1000R permet d’exploiter au mieux un des atouts de cet écran : le mode Cockpit. En effet, en positionnant le moniteur à la verticale, l’Odyssey Ark est capable de simuler 3 écrans 27″ ou encore 4 écrans 22,5″. La taille et le format de ces écrans virtuels sont ajustables via un contrôleur Ark Dial fourni.

La connectique, quant à elle, est déportée vers un dock relié à l’écran par un seul câble, étant donné que le moniteur possède un unique port USB-C accompagné d’une prise casque.

On retrouve sur ce dock 4 entrées HDMI 2.1, 1 port Ethernet (pour la partie Smart TV), une sortie numérique optique ainsi que deux port USB 2.0. Étonnamment, aucun DisplayPort à l’horizon, une surprise au vu de son prix.

Cela devient assez classique désormais chez Samsung, Tizen OS assure ici la partie logicielle de l’écran en permettant d’utiliser cet écran comme une véritable télé connectée, contrôlable à distance via une télécommande.

Cet écran est d’ores et déjà pré-commandable sur le site officiel de Samsung pour la somme de 2 999 €, pour une sortie prévue le 7 septembre.

Pixminds, les français voulant réinventer les périphériques

Ce n’est pas parce qu’on est en Allemagne qu’on ne croise pas des entreprises françaises. Nous avons eu l’occasion de visiter le stand de Pixminds, une entreprise qui propose à travers ses marques Lexip et Steelplay des périphériques tels que des souris ou des manettes de jeu, avec l’intention d’amener sur le marché quelques nouveautés.

Par exemple du côté de chez Lexip on retrouve des souris innovantes, que ce soit par exemple avec un joystick au niveau du pouce, des patins en céramique pour une bien meilleure glisse et une durabilité accrue, ou encore une souris montée sur un pivot interne, rajoutant de nouveaux degrés de liberté.

Vous trouverez plus d’informations ainsi que la liste des produits de la marque sur les sites internet respectifs des marques Lexip et Steelplay.

Interlude : Un partenariat Mini avec Pokémon !

Le fabricant automobile Mini, venu à la base pour présenter son concept automobile nommé MINI Concept Aceman (incluant notamment l’écran OLED rond de chez Samsung que nous vous avons présenté plus haut) nous a fait une petite surprise en incluant un mode Pikachu dans son véhicule, qui permet de personnaliser le tableau de bord et d’avoir des effets lumineux uniques avec des références à l’univers Pokémon.

Mini est désormais le sponsor principal de l’espace réservé aux produits dérivés et le partenaire officiel en matière de mobilité de la Gamescom.

Ludium, l'entreprise qui veut démocratiser le Cloud Gaming

L’entreprise Pixminds dont on vous parlait plus haut partage son stand à la Gamescom avec la société Ludium, qui nous a attiré de par leur concept de services Cloud.

À ce jour, leur marché est plutôt celui des entreprises, à qui Ludium souhaite proposer une solution clé en main (logiciel et catalogue personnalisés) afin d’apporter une plus-value aux produits vendus aux clients.

Par exemple, un fabricant de téléviseurs pourrait s’allier à Ludium pour proposer un service de Cloud Gaming accessible aux possesseurs des télévisions de la marque. Concrètement, on pourrait se retrouver dans quelques années avec des offres pour des télévisions connectées intégrant un essai gratuit sur la plateforme de cloud gaming du fabricant.

Un autre exemple pourrait être celui d’un service permettant à des employés d’une entreprise de se connecter à leur environnement de travail depuis n’importe quel appareil, pratique avec le développement du télétravail.

Cette solution permet à des entreprises de proposer un service de Cloud complet sans avoir à développer la technologie sous-jacente, permettant ainsi de réduire les coûts et de simplifier la mise en place du service.

Ludium propose également ses services de Cloud Gaming à travers sa plateforme SoraStream, qui fonctionne de la même manière que Shadow. En passant à la Gamescom, vous obtenez un mois d’essai gratuit au service SoraStream à travers un coupon récupérable sur place.

Découverte : Les claviers modulaires Mountain Everest

Lancés sous forme de Kickstarter avec des précommandes disponibles en mars 2020, la société Mountain avait reçu un très bon accueil pour sa gamme de claviers totalement modulaires Everest. Depuis la marque a fait un grand chemin et c’est un plaisir d’avoir pu découvrir leurs produits durant la Gamescom, dans le stand Be Quiet!.

La gamme Everest se compose de trois modèles, à savoir l’Everest 60, l’Everest Core et l’Everest Max.

  • L’ Everest Core est un clavier au format TKL, avec des switches mécaniques swappables, une finition en aluminium, un rétro-éclairage RGB adressable et bien plus. Ce modèle existe également en version Barebone.
  • L’ Everest Max rajoute en plus de l’Everest Core un pavé numérique que l’on peut attacher sur un des côtés, un dock multimédia avec écran intégré et un repose poignet.
  • L’ Everest 60 est une évolution de l’Everest Max avec un format 60% et un nouveau pavé numérique. Le dock multimédia est absent sur cette version.

La volonté de la marque est de proposer des claviers hauts de gamme et personnalisables au maximum et cela se voit notamment avec les différentes possibilités que l’on a pour connecter le pavé numérique ou le dock multimédia sur l’Everest Max. Les claviers de la marque disposent d’une suite logicielle complète permettant de personnaliser un grand nombre d’aspects du périphérique.

Nous avons également pu voir rapidement leur souris Makalu 67, une souris se voulant haut de gamme et sans compromis, sortie à peine un peu plus tard que les claviers plus haut.

A ce jour aucun périphérique de la marque ne propose de déclinaison sans fil, nous espérons que ça sera le cas dans le futur.

Interlude : Un Bowser géant et animé en Lego !

Everywhere, un jeu dont on a vu le logo partout

Depuis notre arrivée à Cologne et pendant nos sorties dans la ville, nous avons vu à maintes reprises un logo qui nous a beaucoup intrigués. Ne trouvant aucune info sur internet, nous sommes allés jusqu’à demander à un restaurateur ce que c’était. Lui-même ne reconnaissais pas ce symbole. Quelle fut alors notre surprise quand nous avons découvert que c’était en fait le logo du jeu Everywhere, annoncé lors de l’Opening Night Live le soir du 23 août pour l’ouverture de la Gamescom, et le fruit d’une campagne marketing pendant laquelle le logo du jeu a été imprimé à plein d’endroits de Cologne : sols, murs, poteaux… Nous avons même vu quelqu’un avec ce logo affiché sur une tablette à la sortie de l’aéroport !

Le jeu promet une expérience à la Ready Player One, seul un teaser a été présenté et nous n’avons que très peu d’informations sur ce que contiendra vraiment le jeu ou la date de sortie prévue.

Everywhere est le premier jeu développé par l’éditeur Build a Rocket Boy, le studio fondé par Leslie Benzies, ancien de chez Rockstar Games qui était à l’époque producteur de la franchise GTA. Le studio, fondé en 2016, a depuis recruté près de 400 personnes.

Le stand du jeu Everywhere à la Gamescom

Les vestes haptiques, bientôt dans vos armoires ?

Deux fabricants de vestes haptiques ont présenté lors de la Gamescom leurs différents modèles et nous avons eu l’occasion de les tester et de nous faire notre propre avis. Vous trouverez plus de détails et notre ressenti plus bas.

bHaptics, un ensemble de produits déjà disponibles sur le marché

Dans le stand bHaptics nous avons pu tester l’ensemble de leurs produits : veste, gants, support de casque, brassards…
La technologie qu’utilise bHaptics se base sur des petits moteurs répartis dans la veste ou présents sur les bouts des doigts dans le gant. Les moteurs vibrent plus ou moins fort en fonction de ce qu’il se passe en jeu.

Nous n’avons pas été particulièrement convaincus par les sensations en jeu. Il y a bien un retour haptique mais cela reste assez brouillon : Les sensations décrites en jeu ne sont pas reproduites de manière « fidèle » selon nous.

Les produits de chez bHaptics sont d’ores et déjà disponibles à l’achat sur le site internet de bHaptics. Comptez 300 dollars pour leur veste 16 moteurs ou une paire de gants.

OWO, une combinaison à-même la peau avec des décharges électriques

Contrairement à bHaptics, la société OWO ne propose qu’un seul produit, à savoir une veste haptique fonctionnant avec des électrodes directement en contact avec la peau.

Là les sensations nous paraissent beaucoup plus réalistes et encore plus précises. Le gros avantage est également au niveau des réglages  : il est possible de régler la puissance de chaque électrode pour que les sensations soient plus ou moins importantes. Ainsi, on ressentira comme des picotements sur des niveaux de puissance assez bas, des éventuelles contractions des membres à niveau intermédiaire et jusqu’à une éventuelle paralysie à puissance maximale. De quoi rajouter de la difficulté en jeu.

Bien que le prix des vestes de chez OWO ne soit pas encore totalement défini, on peut s’attendre d’après eux à un prix avoisinant les 450 euros. Vous trouverez plus d’informations et la possibilité de pré-commander la veste sur le site internet de OWO.

Similitudes et différences

Les produits de chez bHaptics sont designés pour être adaptables à n’importe qui : Les vestes sont de taille unique, les différents brassards réglables, contrairement à OWO qui propose des vêtements avec des tailles spécifiques.

Les deux technologies communiquent en Bluetooth avec l’appareil et leur usage en jeu passe généralement par des mods qu’il faudra installer, même si les deux entreprises font tout pour pousser à l’intégration de leur technologie de manière native dans les jeux vidéos.

Actuellement le catalogue de jeux vidéos compatibles est bien plus grand du côté chez bHaptics, avec plus de 150 jeux compatibles nativement ou via mod, contre une petite douzaine chez OWO. Mais les vestes haptiques n’étant pas encore officiellement sorties chez OWO, il est normal que le catalogue soit plus restreint.

Topstar, les fauteuils à assise pivotable

« Encore un fabricant de fauteuils gaming! » C’est ce que nous nous sommes dit en approchant le stand de Topstar. Mais l’entreprise a autre chose à proposer que simplement des fauteuils gaming.

La société Topstar existe en réalité depuis un paquet de temps et s’était concentré jusque là sur des fauteils destinés aux professionnels. Il y a 20 ans, la firme a développé une gamme de fauteuils comportant une assise pivotable. Ce système permet à notre bassin de suivre le mouvement lorsqu’on s’incline. A la longue, le corps est moins fatigué.

Le fabricant est venu ici nous présenter sa gamme Sitness, une gamme de fauteuils orientés Gamer sortie il y a peu, comportant justement ce système.

Bien que la marque ne soit pas encore disponible en France, nous tenions à vous parler de leur concept d’assise qui nous a beaucoup plu.

La Gamescom 2022 a fait son retour après 2 éditions qui n’ont pas pu être ouvertes au public. C’était donc un événement attendu,et qui a su ravir son public, malgré l’absence de certains gros acteurs du jeu vidéo tels que Sony et Nintendo. Cela a également été l’occasion d’avoir quelques annonces de nouveautés, que ce soit dans le jeu vidéo mais aussi dans le Hardware. Nous sommes contents d’avoir pu couvrir l’événement et espérons pouvoir vous proposer du contenu similaire dans l’avenir !

Galerie photo

(cliquez pour zoomer)